Nos élu.e.s ECOLO sont en première ligne pour assurer la gestion de la crise sanitaire et assurer la continuité du service public. Dès l’annonce du confinement, ils et elles ont en effet pris toute une série de mesures pour faire face à cette situation inédite.

Une réorganisation a d’abord eu lieu au sein de l’administration pour permettre au personnel communal de pratiquer le télétravail ; un système d’équipes tournantes a été mis en place au niveau des ouvriers communaux ; et le Collège a commencé à se réunir par visio-conférences.

Toutes les semaines, une dynamique association locale distribue près de cent colis alimentaire à la rue du Béguinage. Grâce à un appui logistique de la Ville et au dynamisme de nouveaux bénévoles, une distribution à domicile, bénéficiant à environ 290 personnes, peut maintenant se faire dans le respect des distances de sécurité.

Des mesures de soutien aux commerçant.e.s et indépendant.e.s sont à l’étude.

Au niveau du Nautisport, la fermeture forcée a été l’occasion de réaliser un travail de maintenance en profondeur. Le travail bi-annuel obligatoire de vidange des bassins a été effectué pendant le confinement, ce qui a permis de ne pas jeter de l’eau chaude (puisque les bassins ne sont plus chauffés depuis mi-mars) et qui n’obligera pas le centre à fermer 15 jours en septembre.
Par ailleurs, les différents chantiers se poursuivent et se terminent dans le respect des normes sanitaires.

Dans les écoles et à la crèche, les enseignantes et puéricultrices sont restées mobilisées pour garder les enfants du personnel de première ligne.

Le plus gros défi était sûrement de sécuriser les résident.e.s et le personnel de la maison de repos, alors qu’ils et elles n’étaient pas prioritaires, selon le fédéral, pour les tests Covid-19. Les dépistages ont enfin pu commencer la semaine du 20 avril.

Si vous voulez en savoir plus sur la situation à la Maison de Repos d’Enghien, c’est par ici.



Crédit photo : Tripadvisor (Alexis C. 02/2014)
Share This