Le CPAS d’Enghien aménage un logement « ILA » supplémentaire en réponse à la crise humanitaire qui bouscule à nouveau la Belgique. ECOLO ne se résigne pas à ce que des personnes, des familles soient obligées de dormir dans la rue en plein hiver !

photo ILA

Comment rester insensibles face aux images et témoignages de milliers d’hommes, de femmes, d’enfants et de mineurs non accompagnés qui ont été contraints de dormir dans les rues de Bruxelles à la veille de Noël ? Le réseau d’accueil des demandeurs de protection internationale est saturé. Fin décembre, 3000 personnes n’avaient pas obtenu d’aide matérielle et étaient dans une situation de précarité grave.
A l’initiative de ses mandataires Ecolo, le CPAS d’Enghien a décidé l’élargir les places d’accueil pour ces personnes qui fuient la violence et la mort dans leur pays et qui cherchent une protection en Belgique. L’outil dont nous disposons, c’est l’« initiative locale d’accueil » (ILA). Il s’agit de logements organisés par le CPAS, en partenariat avec l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (Fedasil). L’hébergement des demandeurs d’asile est temporaire. Un logement est mis à disposition durant la première phase de la procédure de demande de protection internationale.

A partir du 1er février, un logement supplémentaire sera disponible pour ces personnes, dans notre commune. Outre ce logement, c’est tout un accompagnement social qui se met en place. L’apprentissage de la langue française, la recherche d’un logement pérenne, d’un médecin traitant, d’une formation ou d’un emploi. Les demandeurs de protection internationale viennent de tous les continents.

La Ville d’Enghien est hospitalière et se mobilise pour le défi des migrations en plus des enjeux sociaux locaux.

Vous êtes polyglotte ? Vous parlez une langue rare ? Vous avez un peu de temps pour accueillir et faciliter l’intégration de ces personnes ? Contactez-nous via info@enghien.ecolo.be
Share This