Un système informatique est convivial quand il est facile d’accès et facile à utiliser. Et dans un quartier convivial ? C’est quoi qui est facile ? Se rencontrer, se parler, s’entraider, …

Le concept de convivialité (convivium en latin) évoque un repas commun. De fil en idée, le plaisir de partager un bon repas avec des convives s’est étendu à d’autres types d’échanges amicaux, à des relations tolérantes entre groupes ou personnes et, finalement, à toute forme de rapports positifs dans une société.

En 15 ans, notre commune a construit un réseau de convivialité particulièrement dense : des initiatives ont vu le jour en plus de 50 endroits. Elles rassemblent, occasionnellement ou plus régulièrement, les habitants d’une rue, d’une place, d’un quartier. Avantages ? Rompre les effets négatifs de l’isolement et du repli sur soi : la solitude, l’intolérance et même l’insécurité…

La convivialité, c’est un vrai projet de Ville, un objectif clairement identifié dans mon engagement d’échevin, tout d’abord, et de bourgmestre, par la suite. Un objectif auquel la Police s’est toujours associée pour renforcer ses missions de prévention. Un objectif atteint progressivement en s’appuyant sur l’enthousiasme de celles et ceux qui ont envie de retrouver des rues animées, des relations simples et chaleureuses au sein de leurs quartiers et une solidarité de proximité qui donne sens à leur vie.

Le principe de la fête des voisins – il y en aura plus de trente à Enghien, cette année encore – illustre à merveille cet idéal de convivialité. L’organisation de la rencontre se fait en toute simplicité et, quand des activités sont proposées, c’est le plus souvent gratuitement puisque chacun met la main à la pâte. Le bénéfice est immédiat et différé : au plaisir des instants partagés s’ajoute celui d’une complicité et d’une solidarité qui se poursuivent tout au long de l’année.

En plus de ces moments de convivialité dans les quartiers, notre Parc offre, saison après saison, une multitude d’autres occasions de rencontres culturelles, artistiques ou sportives. A l’heure des réseaux sociaux virtuels, Enghien, ville de convivialité, a réussi à tisser un réseau dense de relations vraies, chaleureuses et solidaires.

Olivier Saint-Amand

NB : plusieurs comités de quartier sont déjà référencés sur le site de la Ville d’Enghien. Vous les trouverez vis ce lien : http://www.enghien-edingen.be/fr/ma-ville/autres-services/vie-de-quartiers

Share This