Le Conseil communal a adopté à l’unanimité une motion adressée au Ministre Fédéral de la Mobilité, à la SNCB et à Infrabel

  • pour demander le retrait du projet de fermeture du passage à niveau n°26 (PN26 – drève du Corps de Garde),
  • pour demander la réouverture d’un point d’arrêt entre Enghien et Halle.

La fermeture du PN26 reportera tout le trafic en direction du Bois de Strihoux sur la rue Caremberg, une voirie qui n’est pas adaptée pour l’accueil d’un nombre important de véhicules. Depuis le début, les autorités communales s’opposent à cette décision d’Infrabel. Outre la présentation du projet, la décision de fermeture du passage à niveau n’a fait l’objet d’aucune concertation, ni avec les autorités locales ou régionales, ni avec les riverains. Pour ECOLO, cette étape est indispensable pour tout chantier qui modifie un tant soit peu une rue ou un quartier.

En ce qui concerne le parking, l’augmentation du nombre de trains en gare d’Enghien (actuellement 4 trains par heure vers Bruxelles et bientôt 5) rend notre gare particulièrement attractive pour les usagers de toute la région. Malheureusement, la SNCB ne met pas suffisamment de places de parking à disposition des navetteurs qui saturent ainsi les rues du centre-ville (à peine plus de 400 places disponibles à la fin des travaux en cours pour plus de 3000 navetteurs quotidiens !). Peu de terrains sont disponibles autour de la gare pour construire de nouveaux parkings. La solution passe dès lors par la réouverture d’un point d’arrêt entre Bruxelles et Halle, que ce soit à Petit-Enghien, Bierghes ou Saintes, là où des terrains peuvent être équipés pour l’accueil des véhicules.Que la Ville prenne sa part en ce qui concerne les navetteurs de Marcq ou Petit-Enghien, c’est tout à fait légitime. Mais il ne revient pas à notre commune de devoir assumer la problématique de stationnement pour l’entièreté des clients de la SNCB.

Share This